La Médiathèque départementale des Landes et Jean-Antoine Loiseau vous proposent chaque mois, dans Rendez-vous avec un livre leurs conseils de lecture : roman, essai, témoignage ou encore bande dessinée.

Akira Mizubayashi est un écrivain japonais d'expression japonaise et française et traducteur. 
Après des études à l’université nationale des langues et civilisations étrangères de Tokyo (Unalcet), il  vient en France en 1973 et suit une formation pédagogique pour devenir professeur de français (langue étrangère) à l’Université Paul Valéry de Montpellier. De retour à Tokyo en 1976, il entreprend une maîtrise de lettres modernes. Il revient en France en 1979 en tant que « pensionnaire étranger »  à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm à Paris pour 3 années et reçoit le titre de Docteur après une thèse sur Jean-Jacques Rousseau. Depuis 1983, il enseigne le français à Tokyo, à l’Université Meiji, à l’Unalcet et, depuis 2006, à l’Université Sophia.

Akira Mizubayashi a publié six essais en japonais avant d'écrire en français ses derniers ouvrages. Le plus français des écrivains japonais est aussi le plus mélomane de nos auteurs francophones. Depuis la parution de son essai, Une langue venue d’ailleurs (2011), il a publié plusieurs romans dont le très remarqué Ame brisée (2019) dans lequel la musique, qui irrigue tous ses récits, forme la trame de l’histoire. La musique joue un rôle essentiel dans son œuvre, aussi bien dans la narration que dans la composition de ses livres. Il se définit comme un passeur entre deux cultures et pour lui, "écrire un roman, c’est comme composer un morceau de musique".

suite inoubliable 2

 

Son dernier roman "Suite inoubliable" publié aux Éditions Gallimard en 2023, ne déroge pas à la règle et nous plonge dans un univers musical. A travers l'épopée d'un jeune violoncelliste japonais fauché par la guerre en 1945 et de son instrument précieux, l'écrivain francophile signe une ode vibrante à la musique, instrument de paix et de résistance face aux dictatures. Roman découpé en six danses comme chacune des six suites pour violoncelle de Bach, symbole de paix et de liberté, elles forment la bande originale du texte, véritable ode vibrante à la musique, et chant d'amour à la langue française.

Dans ce récit à cheval entre les années 1940 et aujourd'hui, les personnages du romancier japonais survivent tant bien que mal aux horreurs de la guerre, aidés par leur amour pour la musique, la musique comme ultime rempart contre la folie humaine.

 

Empruntez ce roman dans le réseau des médiathèques landaises ou en version numérique sur Medialandes