Sabyl Ghoussoub, prix Goncourt des lycéens 2022, invité de la Médiathèque Départementale en cette rentrée, a embarqué un large public à destination du Liban.

sabyl 1

C'est avec verve et beaucoup d'humour que Sabyl Ghoussoub a raconté la genèse de son livre "Beyrouth-sur-Seine", les interviews de ses parents auxquels il rend un vibrant hommage, l'impact de son écrit sur les relations familiales avec les proches restés au Liban.

Ce livre à la frontière du récit et de la fiction, correspond à son souhait de glorifier "les vrais héros, ceux qui n'ont pas pris les armes, pour faire le moins de mal possible à ce pays qu'ils aiment tant".

Exilés en France depuis 1975 pour fuir la guerre du Liban (1975-1990), ses parents l'ont vécu par procuration à travers la correspondance avec leurs proches, et ont été rattrapés par celle-ci à Paris lors d'attentats liés la situation politique libanaise de l'époque. : une ironie de l'Histoire ! Pour lui, l'époque est venue où de jeunes auteurs vont devoir écrire cette guerre du Liban pour stabiliser les versions actuelles si divergentes  : c'est un devoir de citoyen ! 

Sabyl Ghoussoub est un écrivain, chroniqueur, journaliste, photographe et commissaire d'exposition.

Né à Paris dans une famille libanaise, il est parti au Liban avant ses 18 ans. Il y a vécu plusieurs années, l'a quitté, puis est revenu lors de la révolution d'octobre 2019. Entre 2012 et 2015, il a été directeur du festival du film libanais à Beyrouth.

Depuis 2015, il se consacre principalement à l’écriture et la photographie. Photographe, il a publié ses images dans The Guardian, Art Paper ou FotoRoom.sabyl 3

Chroniqueur et journaliste pour la presse française (Libération, Konbini Arts, Blind Magazine, Bookwitty, Historia...) et libanaise (L'Orient-Le Jour, L'Officiel Levant, Agenda Culturel...), il est également commissaire d'exposition.

Depuis février 2021, il tient la chronique littéraire intitulée "Quoi qu'on en lise" dans le quotidien francophone libanais "L'Orient-Le Jour".

Les Éditions de l’Antilope publient ses premiers romans « Le nez juif » en 2018, puis « Beyrouth entre parenthèses », mention spéciale France-Liban 2020. Son troisième livre « Beyrouth-sur-Seine » lui offre la notoriété.

 

 

beyrouth sur seine

 

Beyrouth-sur-Seine paru en 2022 aux Éditions Stock est récompensé la même année du prix Goncourt des lycéens. Ce récit autobiographique, écrit à partir d'interviews de ses parents raconte l'histoire de ces derniers, exilés en France depuis 1975 et retrace la propre quête d'identité de l'auteur.

Un récit fin, brillant, léger, émouvant, sur les sujets complexes de l'exil, du déracinement comme une peinture vibrante et fantasmée d'un Liban toujours plus martyrisé que sa diaspora recrée dans le quotidien de foyers reconstruits sur d'autres terres. Ce roman est aussi pour l'auteur un cheminement très personnel, une réflexion existentielle sur ses origines, son identité et son appartenance dont le cœur balance sans cesse entre France et Liban.

Drôle, incisif, Beyrouth-sur-Seine est pour le lecteur une formidable plongée dans un pays en guerre et dans une famille exilée, mais aussi donne à lire une incroyable déclaration d'amour de l'auteur à ses parents et à une ville martyre, Beyrouth.

 

Un Rendez-vous au parfum oriental suivi d'une séance de dédicaces avec la librairie Lafitte d'Hagetmau.

 

 

 

Retrouvez les ouvrages de Sabyl Ghoussoub dans le réseau des médiathèques landaises ou sur la médiathèque numérique de Medialandes

 

Sécurité. Pour accéder au portail de votre bibliothèque, merci de confirmer que vous n'êtes pas un robot en cliquant ici.