Plus de 130 personnes sont venues rencontrer Tahar Ben Jelloun à Tarnos

«  La littérature, c’est l’incompréhension du monde. » 
« La littérature est faite pour susciter quelque inquiétude. »
Tahar Ben Jelloun en visite à la Médiathèque de Tarnos nous a livré sa vision de la littérature et en creux sa conception de la place de l’écrivain dans notre société.

 

tbj2screenshot001

La venue de Tahar Ben Jelloun dans les Landes a été l’occasion pour les élèves de deux classes du collège de Tarnos  de rencontrer un grand écrivain et d’échanger avec lui.
Après un travail scolaire de plus de 3 mois, les questions furent nombreuses sur la vocation d’écrivain, sur les révolutions du Printemps arabe, sur le rôle des médias dans le développement d’une certaine idée négative de l‘Islam. A la question « Etes-vous un musulman pratiquant ?  » Tahar Ben Jelloun répond par une définition détaillée de la laïcité. A celle portant sur le rôle de l’écrivain dans notre société, il répond par les devoirs du citoyen.

Lors du Rendez-vous avec les lecteurs venus en masse, malgré un temps peu propice à la promenade, Le bonheur conjugal, dernier roman de Tahar Ben Jelloun, fut le centre du propos. La crise que traverse le couple dans ce roman a été mise en parallèle avec la révolution du Printemps arabe. L’écrivain a également beaucoup insisté sur les références cinématographiques qui émaillent son œuvre : « Le cinéma m’apporte beaucoup de clés pour mon écriture ».


Cette soirée trouva sa conclusion sur ces belles paroles à méditer «  La plus belle poésie (… ), c’est la poésie de la résistance. »…

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.