Femmes de sciences # Les mathématiques

Qui aurait cru qu'une aussi belle star hollywoodienne faisait des maths à ses moments perdus ?

Hedy Lamarr, en collaboration avec le compositeur George Antheil, propose en 1941 un système secret de communication applicable aux torpilles radio-guidées, qui permettait au système émetteur-récepteur de la torpille de changer de fréquence, rendant pratiquement impossible la détection de l'attaque sous-marine par l'ennemi.

Ce principe de transmission est toujours utilisé pour le positionnement par satellites (GPS, GLONASS…), les liaisons chiffrées militaires, les communications des navettes spatiales avec le sol, la téléphonie mobile ou dans la technique Wi-Fi.

Mais aussi :

  • Hypathie, au IVe siècle, est une philosophe, une astronome mais aussi une mathématicienne. Elle s'intéresse aux propriétés du cône, à la construction d'astrolabes et d'hydromètres. Elle est assassinée par des chrétiens.
  • Emilie du Châtelet, au XVIIIe siècle, est femme de lettres, physicienne et mathématicienne. Traductrice de Newton, elle démontre par l'expérience l'hypothèse de Leibniz concernant l'énergie cinétique.
  • Sophie Germain, au début du XIXe siècle, est également philosophe, physicienne et mathématicienne. Ses contributions principales portent sur la théorie des nombres et les déformations élastiques. Un théorème porte son nom.
  • Ada Lovelace, au XIXe, est considérée comme pionnière de l'informatique. Elle réalise le premier programme informatique pour l'ancêtre de l'ordinateur : la machine analytique de Babbage.

A vos compas et vos calculettes :

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.