Boris Dokmak

Boris Dokmak ©Aurélien GodetBoris Dokmak est le pseudonyme d'un Français né en terre ukrainienne, et revenu sur le territoire à l'âge de trois ans. Après une enfance parisienne, Boris Dokmak suit des études classiques qui s'achèvent par une agrégation de philosophie après des classes préparatoires au lycée Fénelon de Paris. Il devient tout naturellement professeur de philosophie, puis se marie, et est père à quatre reprises - deux filles, deux garçons.
Passionné de littérature russe, de littérature décadente de la fin du XIXe siècle et de polars (James Ellroy, Crumley , Richard Brautigan, de cinéma noir (Quentin Tarantino), de Hergé, etc... Il s’avoue grand lecteur des petits Platon (Alcibiade, Ion, Critias...) ou de Nietzsche. 
Amateur d’opéra, de Bach, de jazz (Chet Backer, Gerry Mulligan, Ahmad Jamal, Michel Petrucciani), Boris Dokmak avoue également bien aimer George Benson, et être un piètre joueur de golf. 
Il vit actuellement en Anjou et «La femme qui valait trois milliards» est son premier roman.

 

Pour découvrir Boris Dokmak et "La femme qui valait trois milliards", Ring Editions 2013, voir le trailer du livre et lire les critiques de Première, Figaro.fr et La Cause littéraire 

 

 Boris Dokmak © Aurelien Godet

 

 

 

 

 

 

 

Retour sur Le Polar se met au vert

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.