Laurence Biberfeld

laurence biberfeld copyright Les pictographistesLaurence Biberfeld est née à Toulouse en 1960. Elle a quitté le lycée avant d’apprendre la philosophie et le nid parental avant d’avoir des plumes. Après quatre ans de n’importe quoi, elle a passé le bac en candidate libre. N’ayant pas les moyens de faire des études, elle a décidé d’enseigner, principalement à des maternelles qui ne se sont rendu compte de rien. Elle a fait trois enfants, puis a décidé d’arrêter de les nourrir en crevant de sa plume. Ce qu’elle fait, avec grand plaisir, depuis une dizaine d’années : en galère comme en croisière, on voit du pays et sans voyager beaucoup. Son dada consiste à déménager tous les deux ou trois ans. Elle dessine aussi. Publiée pour la première fois en Série Noire en 2002, et dernièrement chez Au-delà du raisonnable.
 

Laurence Biberfeld ©Les Pictographistes

 

 

Retrouvez l'auteur sur son site, sur le site Europolar et découvrez l'exposition "Portraits d'auteurs de Polars" des Pictographistes.

Une sélection de ses livres est empruntable dans votre bibliothèque.

 

Bibliographie :
La BA de Cardamone, Série Noire Gallimard, 2002
Le Chien de Solférino, Série Noire Gallimard, 2004
Evasion rue Qincampoix, Noir Urbain Autrement, 2004
La vieille au grand chapeau, Série Noire Gallimard, 2005
Un chouette petit blot, Suite noire ELB, 2008
La Bourse ou la vie, Mona Cabriole La Tengo, 2009
On ne badine pas avec les morts, Le Poulpe Baleine, 2009
Le roi du silence, Le bruit des autres, 2009
Qu’ils s’en aillent tous, Baleine, 2011, voir la critique sur polarnoir
Apprendre à désobéir, petite histoire de l’école qui résiste, avec Grégory Chambat, Editions de la CNT, 2012
Fourmilières, e-thriller, Les volubiles, 2012
Les auteurs du Noir face à la différence, collectif, Jigal 2012
Les enfants de Lilith, Au-delà du raisonnable, 2013, lire la critique sur Rayon polar
Le furet, culissime Ska éditions numériques, 2013
La meute des honnêtes gens, Au-delà du raisonnable, avril 2014
 
Comme illustratrice :
Coco, de Hafed Benotman, Hors collection Ecorce, 2012    

Retour sur Le Polar se met au vert

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.