Benoîte et Olympe

 A 92 ans ans, une des grandes figures du féminisme, la très militante Benoîte Groult, nous fait redécouvrir la citoyenne Olympe de Gouges. 

Pour son nouveau livre, l'écrivain Benoîte Groult s'intéresse à nouveau (elle l'avait déjà fait en 1986) au personnage trop souvent oublié de Olympe de Gouges. Enfant illégitime née à Montauban, mal mariée, mère d'un petit garçon, Olympe monte à Paris où ses talents littéraires et son engagement vont se révéler. La première grande cause qu'elle défendra, bien avant les autres, est celle de l'esclavage. Quasi illettrée, elle dicte ses textes et ses nombreuses pièces de théâtre.

La Révolution française lui permet de trouver une vraie tribune pour exprimer des idées novatrices sur les maternités, les enfants naturels, le divorce, l'union libre. L'égalité des sexes est son combat et elle rédige une Déclaration des droits de la femme en 1791. Pour l'avoir dédiée à la Reine et s'être moquée de Robespierre, elle sera guillotinée deux ans plus tard. Benoîte Groult, avec un regard complice et en quelques pages, nous raconte cette vie trépidante vouée à une cause, celle des femmes, et nous propose ses textes politiques les plus importants.

(Ainsi soit Olympe de Gouges, Benoîte Groult, Grasset, 2013)

 

Quelques femmes remarquables : 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.