Divergente : la trilogie dystopique pour les adolescents

divergente2divergente3


L’ancien monde a disparu, détruit par la folie des hommes. Le nouveau monde est divisé en cinq factions, cinq communautés où l’on tente de vivre en accord profond avec ses convictions et ses aspirations. Les Altruistes valorisent l’oubli et le don de soi, dont les principales caractéristiques sont le port de l’uniforme gris, l’absence d’ambition personnelle, l’absence de curiosité ; les Sincères placent la vérité et la franchise au-dessus de tout ; les Erudits sont tournés vers le savoir et les connaissances ; les Fraternels se montrent accueillants et dévoués aux autres ; les Audacieux mettent le courage en avant car ils doivent protéger les habitants d’une menace extérieure éventuelle et maintenir l’ordre dans la société. Le renoncement aux intérêts personnels au profit de l’intérêt collectif conduit à la nomination systématique des leaders Altruistes pour constituer le gouvernement. Chaque faction vit dans un quartier de la ville qui lui est dédié, et les contacts sont rares entre les factions. Seuls les enfants, jusqu’à leur 16 ans, se croisent puisqu’ils fréquentent la même école. Dans l’absolu, ce choix d’organisation sociale doit fonctionner, mais c’est sans compter avec les grains de sable qui existent au sein de toutes les factions…

Béatrice Prior est une Altruiste puisqu’elle vit dans une famille altruiste depuis sa naissance. Elle a seize ans et, avec son frère Caleb qui a tout juste 9 mois de plus, elle doit subir les tests d’aptitude qui lui indiqueront quelle faction elle pourra choisir lors de la Cérémonie du Choix qui déterminera son avenir. Mais le test ne se déroule pas comme prévu et montre que Béatrice est une Divergente, dotée de nombreuses qualités. Les Divergents sont jugés comme des individus dangereux dans cette société, qui ne rentrent dans aucune case. Aussi Béatrice garde-t-elle le silence et choisit de rejoindre la faction des Audacieux, se coupant ainsi de sa famille et de sa communauté de même que son frère Caleb qui, à la grande surprise, choisira la faction des Erudits. Commence alors pour Béatrice une courte période d’initiation, où on apprend à penser et à agir différemment dans un nouvel environnement et où elle fait la connaissance des autres novices. Elle suit un entraînement physique et mental très difficile. Seuls les meilleurs pourront intégrer la faction à la fin de l’initiation ; les autres iront rejoindre les parias de la société, les Sans-Faction. Elle se fait des amis et des ennemis et connait ses premières émotions avec Quatre, l’un des instructeurs, qui s’intéresse à elle également. Elle comprend aussi que certaines factions complotent dans l’ombre et s’apprêtent à prendre le pouvoir par la force.

La dystopie ou contre-utopie est un genre littéraire très porteur dans la littérature destinée aux adolescents et jeunes adultes. Comme « Hunger Games » ou « Uglies », « Divergent » appartient à ce courant : le monde imaginé par l’auteur veut mettre les gens dans des cases pour bâtir  une société parfaite, ce qui, évidemment, ne fonctionne pas.
Des thèmes chers aux adolescents : émancipation familiale, rivalités, compétition, amitié, haine, affronter et maîtriser ses peurs, amours atypiques, des personnages attachants, un enchaînement des événements où l’on ne s’ennuie pas une seconde, les ingrédients d’un best-seller sont là !
Veronica Roth était âgée de 22 ans quand elle a écrit cette trilogie.
Comme « Twillight » et Hunger Games », Divergent a été adapté au cinéma par Neil Burger. Un premier film (adaptation du premier tome) est sorti en France en avril 2014. On attend désormais la suite… 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.