Grands-parents, quelle représentation dans les albums pour la jeunesse ?

 

 

Encore aujourd'hui nombreux sont les albums avec des stéréotypes : grand-mère à chignon, grand-père qui lit son journal, activités cantonnées au jardinage, cuisine...Quid du grand-père jouant à des jeux vidéos ou qui se rend à son travail ?

Les enfants ont la chance d’avoir des grands-parents actifs, disponibles quand ils ne voyagent pas, partageant des loisirs avec leurs petits-enfants. Ils assument très fréquemment la garde de leurs petits enfants. C'est un fait de société qui n'est jamais évoqué dans les albums, les enfants sont toujours « en visite ».

On peut regretter que les grands-parents figurent peu dans les familles recomposées ou monoparentales. Au niveau générationnel, quasiment aucun album n’évoque les arrière-grands-parents alors que de nombreux enfants les côtoient du fait de l’espérance de vie actuelle.

A noter la parution de plus en plus importante dans l'édition jeunesse de titres sur la fin de vie, la perte de mémoire, Alzheimer, les troubles de l’humeur, souvent traité avec simplicité et justesse.

Les albums sur la mort sont à proposer aux adultes pour qui parfois les mots ne suffisent pas et qui ont besoin de s’appuyer sur des albums. Ce ne sont pas des livres « thérapeutiques ». On peut les proposer à tous même en dehors d'un contexte particulier. C'est la qualité des illustrations et du texte, l’émotion traduite qui comptent.

Il est important pour l'enfant pour l'aider à se construire qu'il puisse se situer dans une histoire familiale générationnelle et la lecture d'albums répond à cela, avec des histoires de parcours de vie, de transmission où se tissent des liens.

La sélection sur le thème de la relation avec les grands-parents s'adresse aux plus jeunes et vise à ne retenir que les albums en phase avec notre société d’aujourd’hui qui donnent une image positive. Le passé et les souvenirs sont évoqués en retenant généralement les moments heureux. Le regard est tendre, parfois impertinent et complice, drôle, sensible.

 

 

Encore aujourd'hui nombreux sont les albums avec des stéréotypes : grand-mère à chignon, grand-père qui lit son journal, activités cantonnées au jardinage, cuisine...Quid du grand-père jouant à des jeux vidéos ou qui se rend à son travail ?

Les enfants ont la chance d’avoir des grands-parents actifs, disponibles quand ils ne voyagent pas, partageant des loisirs avec leurs petits-enfants. Ils assument très fréquemment la garde de leurs petits enfants. C'est un fait de société qui n'est jamais évoqué dans les albums, les enfants sont toujours « en visite ».

On peut regretter que les grands-parents figurent peu dans les familles recomposées ou monoparentales. Au niveau générationnel, quasiment aucun album n’évoque les arrière-grands-parents alors que de nombreux enfants les côtoient du fait de l’espérance de vie actuelle.

A noter la parution de plus en plus importante dans l'édition jeunesse de titres sur la fin de vie, la perte de mémoire, Alzheimer, les troubles de l’humeur, souvent traité avec simplicité et justesse.

Les albums sur la mort sont à proposer aux adultes pour qui parfois les mots ne suffisent pas et qui ont besoin de s’appuyer sur des albums. Ce ne sont pas des livres « thérapeutiques ». On peut les proposer à tous même en dehors d'un contexte particulier. C'est la qualité des illustrations et du texte, l’émotion traduite qui comptent.

Il est important pour l'enfant pour l'aider à se construire qu'il puisse se situer dans une histoire familiale générationnelle et la lecture d'albums répond à cela, avec des histoires de parcours de vie, de transmission où se tissent des liens.

La sélection sur le thème de la relation avec les grands-parents s'adresse aux plus jeunes et vise à ne retenir que les albums en phase avec notre société d’aujourd’hui qui donnent une image positive. Le passé et les souvenirs sont évoqués en retenant généralement les moments heureux. Le regard est tendre, parfois impertinent et complice, drôle, sensible.

page 2

Il est aussi question de transmission de valeurs (évocation de l'immigration, de la guerre, respect de la nature..), d'une culture, de connaissances, d'un savoir-faire. Certains albums amènent une réflexion sur les choix de vie et mettent en avant le rôle important que joue les grands-parents auprès de leurs petits-enfants en terme d'éducation notamment.

Notez que prix Chronos, créé par la Fondation Nationale de Gérontologie, donne chaque année la liste des meilleurs albums et romans ayant pour thème les relations entre les générations, la transmission des savoirs, la vieillesse, en fonction de l'âge du lectorat (de la maternelle au lycée).

On trouve également un livret d'activités inter-âge et une sélection de films et spectacles sur cette même thématique. A signaler également une sélection "Parler de la mort avec les enfants", 140 albums et romans.

Très recommandé.

Et aussi : "Les enfants dans les livres : représentations, savoirs, normes" de Marie-Claude Mietkiewicz, Editions Eres, 2013

 

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.