Lire en un éclair

Savoir lire, dans notre société actuelle, est devenu un impératif.

Mais pour certains enfants, l'apprentissage de la lecture est un vrai parcours du combattant qui fait parfois oublier le côté "plaisir" que doit avoir la lecture. Aujourd'hui, on compte 8 à 10 % d'enfants dyslexiques, selon l'OMS. Un nombre important qui a conduit récemment les éditeurs à réfléchir sur de nouvelles collections.

Elaborée avec le concours d'une orthophoniste, la collection Flash Fiction, lancée début avril 2017 par les Editions Rageot s'inscrit dans cette nouvelle démarche de permettre à tous de pouvoir lire, selon son rythme, ses goûts et surtout au-delà de ses difficultés d'apprentissage.

 La collection "Flash Fiction" se présente comme un bon support pour aider ces enfants à mieux maîtriser la lecture. Tout est fait pour que le jeune lecteur de plus de 8 ans, dyslexique ou non, ne rencontre pas d'obstacles pouvant le bloquer lorsqu'il lit.

En effet, un papier de couleur dans les tons beiges, pour limiter les contrastes et le stress visuel chez certains enfants, une mise en page aérée avec une police de caractère plus grosse et le recours à un interlignage plus important permet de prendre rapidement ses marques. Les très nombreuses illustrations offrent également un côté rassurant. De plus, à chaque début de roman, les personnages et leur caractère sont présentés. Cela pose des bases avant de commencer à lire. Enfin, l'intrigue, simple, se met vite en place. l'attention de l'enfant est d'emblée captée par l'histoire.

Les cinq premiers romans explorent des genres différents et abordent des thèmes variés. Une grande attention a été portée sur le choix des titres  et surtout des auteurs.

derriere la porte

 

 Ce joli texte d'Agnès Laroche met en scène une jeune fille qui n'arrive pas à accepter ses parents d'accueil. Elle pense qu'ils lui cachent quelque chose dans une pièce de la maison fermée à clé. Intriguée et inquiète, elle verra finalement qu'elle s'est trompée. Cela l'aidera à voir ses "ennemis" d'une autre façon.

 

 

ecole

 

Jérémy Strong dans son roman nous présente Max. Il est si grand qu'à l'école tout le monde se moque de lui. Ses parents ont tout essayé afin qu'il se sente plus heureux, mais rien n'y fait. Alors, pour qu'il prenne confiance, ils l'inscrivent pour un stage dans une école un peu spéciale : là-bas, il va apprendre à se faire respecter... et à se transformer en véritable monstre ! Loup-garou, fantôme ou chevalier sans tête, que préférez-vous ?

 

il pleut

 

Susie Morgenstern raconte les péripéties de Célia qui rêve de devenir inventrice. La pluie qui tombe sans discontinuer depuis des jours va donner à la jeune fille matière à création. Ce roman qui s'adresse aux plus grands véhicule un message très positif qui encourage à persévérer pour réaliser ses rêves.

 

ami

 

Le personnage de Christian Grenier est bien curieux : il est poilu, il a de longues oreilles et de grandes dents... et il parle ! Mais pourquoi ce voyageur venu de l'espace a-t-il choisi Théo comme ami ?

 

contact

 

 Dans le roman de Malorie Blackman, on découvre un monde où les contacts physiques sont interdits. Le football se joue maintenant par écrans interposés. Mais les héros de cette histoire ont décidé de contourner les règles. Tant pis s'ils prennent des risques car rien ne vaut le plaisir de moments passés ensemble...

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.