De la musique à partager sans modération !

Antoine Viry, animateur multi-média à la médiathèque de Pacé, nous explique tous des musiques à télécharger et partager sans modération !

vous avez dit musique libre 2

 

Depuis l'Ille-Et-Villaine (35), Antoine Viry a pris son bâton de pèlerin et sa guitare non pas pour suivre les chemins de Saint Jacques de Compostelle mais pour visiter des médiathèques ! Il est en tournée actuellement dans le Sud-Ouest et propose des conférences gratuites sur les musiques libres. Etonnant cette démarche de prendre des congés pour aller voir des bibliothèques me direz-vous, mais c'est qu'Antoine a la ferveur du "libre", rencontre à la médiathèque de Mimizan avec un collègue à la fois passionné et passionnant.

 

Comment es-tu tombés dans le chaudron des musiques libres ?

 

Antoine : Etant animateur multimédia, je me suis toujours intéressé aux logiciels libres disponibles sur internet. J'ai découvert le site internet Flick R qui propose des photos libres d'utilisation mais pas libres de droits. En 2010, pour Libre en Fête, la manifestation qui célèbre les logiciels libres mais pas que, j'ai réalisé une belle exposition de photos à partir d'une sélection réalisée grâce à FlickR. C'est à ce moment-là que j'ai pris connaissance des licences du type Creative Commons. Puis je me suis intéressé aux musiques libres dans le but de sonoriser gratuitement notre espace musique ou pour des animations ou pour des illustrations sonores d'exposition. Et comme dans le libre, la notion de partage est essentielle, j'ai voulu participer à ma manière en créant un blog où j'expliquais mon travail, mes recherches de musiques libres. Mais adiffuser.net qui n'existe plus aujourd'hui.

vous avez dit musique libre

 

On te connaît comme fondateur de Ziklibrenbib, peux-tu nous rappeler la genèse de ce projet ?

 

Antoine : En 2011, mon collègue Dominique venait d'arriver au pôle musique et cinéma de la médiathèque de Pacé. Suite à une formation qu'il venait de suivre, il me conseille de prendre contact avec Vincent de la médiathèque d'Argentan car nous avons les mêmes préoccupations. Ca tombe bien car j'ai de la famille qui habite Argentan et lors de ma rencontre avec Vincent je constate que nous avons les mêmes idées et surtout des goûts musicaux et des savoir-faire complémentaires. On se met d'accord sur la création du site Ziklibrenbib et au bout des deux premiers mois Stéphanie, également discothécaire, nous contacte car qu'elle cherche des musiques pour alimenter sa borne d'écoute. Puis c'est Philippe de la BDP33 qui se joint à nous et ainsi de suite. Aujourd'hui une vingtaine de bibliothécaires participent à la sélection des titres pour l'élection de Ziklibrenbib.

Antoine Viry, animateur multi-média à la médiathèque de Pacé, nous explique tous des musiques à télécharger et partager sans modération !

vous avez dit musique libre 2

 

Depuis l'Ille-Et-Villaine (35), Antoine Viry a pris son bâton de pèlerin et sa guitare non pas pour suivre les chemins de Saint Jacques de Compostelle mais pour visiter des médiathèques ! Il est en tournée actuellement dans le Sud-Ouest et propose des conférences gratuites sur les musiques libres. Etonnant cette démarche de prendre des congés pour aller voir des bibliothèques me direz-vous, mais c'est qu'Antoine a la ferveur du "libre", rencontre à la médiathèque de Mimizan avec un collègue à la fois passionné et passionnant.

 

Comment es-tu tombés dans le chaudron des musiques libres ?

 

Antoine : Etant animateur multimédia, je me suis toujours intéressé aux logiciels libres disponibles sur internet. J'ai découvert le site internet Flick R qui propose des photos libres d'utilisation mais pas libres de droits. En 2010, pour Libre en Fête, la manifestation qui célèbre les logiciels libres mais pas que, j'ai réalisé une belle exposition de photos à partir d'une sélection réalisée grâce à FlickR. C'est à ce moment-là que j'ai pris connaissance des licences du type Creative Commons. Puis je me suis intéressé aux musiques libres dans le but de sonoriser gratuitement notre espace musique ou pour des animations ou pour des illustrations sonores d'exposition. Et comme dans le libre, la notion de partage est essentielle, j'ai voulu participer à ma manière en créant un blog où j'expliquais mon travail, mes recherches de musiques libres. Mais adiffuser.net qui n'existe plus aujourd'hui.

vous avez dit musique libre

 

On te connaît comme fondateur de Ziklibrenbib, peux-tu nous rappeler la genèse de ce projet ?

 

Antoine : En 2011, mon collègue Dominique venait d'arriver au pôle musique et cinéma de la médiathèque de Pacé. Suite à une formation qu'il venait de suivre, il me conseille de prendre contact avec Vincent de la médiathèque d'Argentan car nous avons les mêmes préoccupations. Ca tombe bien car j'ai de la famille qui habite Argentan et lors de ma rencontre avec Vincent je constate que nous avons les mêmes idées et surtout des goûts musicaux et des savoir-faire complémentaires. On se met d'accord sur la création du site Ziklibrenbib et au bout des deux premiers mois Stéphanie, également discothécaire, nous contacte car qu'elle cherche des musiques pour alimenter sa borne d'écoute. Puis c'est Philippe de la BDP33 qui se joint à nous et ainsi de suite. Aujourd'hui une vingtaine de bibliothécaires participent à la sélection des titres pour l'élection de Ziklibrenbib.

elections Ziklibrenbib

vous avez dit musique libre 5

 Justement, en quoi consiste ces élections Ziklibrenbib ?

 

Antoine : Nous proposons tout simplement d'élire le meilleur titre de musique sorti l'année passée. Les médiathèques fournissent des cd gravés, des clés usb, des livrets... C'est gratuit ! Chacun peut se rendre aussi pour écouter en streaming ou télécharger la compilation et voter directement sur notre site. La sélection est également disponible en version clips via youtube. En 2013 pour la première élection, nous avions choisis dix albums mais c'était parfois trop long à écouter. Donc à partir de l'année suivante, nous avons simplifié la sélection à dix titres. C'est la formule retenue depuis et le nombre de participants à ces élections augmente chaque année. D'ailleurs en 2017, nous avons dépassé la centaine de bibliothèques investies dans ces élections qui se terminent le 28 mai. A Pacé, nous dévoilons les résultats le 21 juin pour la fête de la musique autour d'un apéritif musical.

 

Au quotidien comment se traduit la gestion de Ziklibrenbib ?

 

Antoine : Je fais beaucoup de communication à la médiathèque de Pacé, j'en fais également pour Ziklibrenbib. Ensuite la recherche de titres et les chroniques qui en découlent, c'est un travail personnel que je réalise en dehors de mon institution. Mais comme nous sommes plusieurs bibliothécaires à en faire, cela assure une actualité et de nouveaux artistes à découvrir chaque semaine. Ziklibrenbib me permet aussi de faire de belles rencontres comme aujourd'hui à la médiathèque de Mimizan par exemple. Certains collègues sont devenus de véritables amis. J'assure aussi de temps à autres des formations professionnelles pour l'ENSSIB, le CNFPT, des BDP... Je travaille également à l'élaboration de supports d'animation pour les élections. On a mis en ligne le teaser 2017 fin mars. En 2015, nous avons réussi à monter une tournée en bibliothèque pour A Singer Of Songs, l'artiste qui avait remporté l'élection Ziklibrenbib.

 

 

Comment imagines-tu le futur de Ziklibrenbib ?

vous avez dit musique libre 6
Antoine : Dans un premier temps, il faudrait que je refasse le site internet, que je le rende plus fluide et attractif. J'aimerai également reproduire l'expérience de tournée comme celle menée avec l'artiste A Singer Of Songs, pourquoi pas avec l'artiste élu pour sa chanson cette année. Il faut juste arriver à mobiliser suffisamment de bibliothèques sur cet autre projet. Ensuite je pense qu'il faut continuer à montrer la qualité des musiques et des artistes qui sont mis en avant sur Ziklibrenbib, rappeler que ce n'est pas parce que c'est gratuit que c'est mauvais, bien au contraire. De même, il faut toujours que nous puissions bien expliquer le fonctionnement des licences creative commons, le fait de pouvoir partager, réutiliser ou remixer légalement...

animations musicales

Tu as aussi mis en place les journées de création musicales, comment se déroulent ces temps forts ?

vous avez dit musique libre 7

Antoine : Oui et j'ai envie de développer encore plus cette animation. Nous faisons se rencontrer des musiciens amateurs d’horizons différents pour composer et enregistrer une chanson en une seule journée. A l’issue de l’enregistrement la chanson est mise à disposition sous licence libre (Art Libre, CC-BY, CC-BY-SA), afin d’en faire profiter le plus grand nombre, et inciter à toutes les utilisations possibles et inimaginables. Pour contribuer pleinement à la culture libre, les pistes individuelles de chaque instrument sont également téléchargeables et donc utilisables pour toute autre création. Outre l’aspect convivial et participatif du concept, l’objectif est de promouvoir la musique libre et de contribuer à cette promotion par une action innovante. Etant donné la contrainte temporelle et le fait que les participants n’ont en général jamais joué ensemble auparavant, la « qualité artistique » de la chanson n’est pas une priorité fondamentale. Cependant tout doit être fait pour que la qualité technique de l’enregistrement soit optimale, en faisant notamment appel aux services d’un technicien compétent.

 

Et tu réalises également des conférences avec des intermèdes chantés, es-tu musicien ?

vous avez dit musique libre 4 

Antoine : Oui effectivement, je suis musicien amateur. Quand j'étais plus jeune, j'étais chanteur dans un groupe de potes. Puis, petit à petit, je me suis mis à la guitare en autodidacte. Cela me sert pour les conférences sur les musiques libres que j'ai mises en place. En effet, j'entrecoupe celles-ci de reprises chantées et à la guitare que j'ai piochées dans le répertoire de musique libre. Ainsi ces conférences, que je conçois plus comme des rencontres et des moments de partage, sont beaucoup plus vivantes et sympathiques. C'est aussi une invitation à aller découvrir les vrais titres notamment sur notre site !

 

Antoine est présent dans les médiathèques de Mimizan et Tarnos ainsi qu'à Pôle Sud Tyrosse, la première semaine de mai. Les médiathèques de Mimizan, Aire-sur-l'Adour, Mont-de-Marsan et Tarnos participent aux élections Ziklibrenbib 2017.

 

H.M.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.