Le documentaire de Peter Webber est disponible dans les nouveautés ciné de votre médiathèque numérique. Il révèle la richesse et la noblesse d'une culture musicale jamaïcaine qui s'est construite depuis le milieu du XX° siècle.

Sorti en salle le 10 juillet 2019, Inna De Yard a tout du Buena Vista Social Club jamaïcain. En effet, comme le film de Wim Wenders suivait le travail de Ry Cooder sortant de l'ombre des musiciens cubains en 1999, Inna De Yard propose lui de rencontrer des chanteurs de reggae roots le temps d'un enregistrement dans une maison juchée sur les hauteurs de Kingston. Sous-titré The Soul of Jamaica, le film capte l’âme de la Jamaïque sans fard et loin des images de carte postale des Caraïbes.

Découvrez en guise de mise en bouche la bande annonce.

 

L'aventure démarre au début des années 2000. Le label discographique Makasound est crée par deux parisiens amateurs de reggae, Romain Germa et Nicolas Maslowski. L'entreprise s'arrêtera en 2011 et un nouveau label, Chapter Two, est lancé en juin de la même année. En 2004, Makasound lance sa collection Inna De Yard qui compte une dizaine de références et se veut un retour aux racines du reggae. Inna de Yard (qu'on traduira par "dans le jardin" en patois jamaïcain) est alors un concept musical innovant : réunir des vedettes du reggae aux côtés de jeunes pousses musicales pour enregistrer des sessions acoustiques. On verra fleurir des disques de toute beauté comme celui du trio vocal The Mighty Diamonds, du guitariste Earl 'Chinna' Smith, des chanteurs Linval Thompson, Junior Murvin, ou Ras Michael Junior, mais aussi d'artistes qu'on retrouve dans notre documentaire : Cedric 'Congo' Myton, Kiddus I et The Viceroys.

innadeyard9

innadeyard9

innadeyard10

Le documentaire de Peter Webber est disponible dans les nouveautés ciné de votre médiathèque numérique. Il révèle la richesse et la noblesse d'une culture musicale jamaïcaine qui s'est construite depuis le milieu du XX° siècle.

Sorti en salle le 10 juillet 2019, Inna De Yard a tout du Buena Vista Social Club jamaïcain. En effet, comme le film de Wim Wenders suivait le travail de Ry Cooder sortant de l'ombre des musiciens cubains en 1999, Inna De Yard propose lui de rencontrer des chanteurs de reggae roots le temps d'un enregistrement dans une maison juchée sur les hauteurs de Kingston. Sous-titré The Soul of Jamaica, le film capte l’âme de la Jamaïque sans fard et loin des images de carte postale des Caraïbes.

Découvrez en guise de mise en bouche la bande annonce.

 

L'aventure démarre au début des années 2000. Le label discographique Makasound est crée par deux parisiens amateurs de reggae, Romain Germa et Nicolas Maslowski. L'entreprise s'arrêtera en 2011 et un nouveau label, Chapter Two, est lancé en juin de la même année. En 2004, Makasound lance sa collection Inna De Yard qui compte une dizaine de références et se veut un retour aux racines du reggae. Inna de Yard (qu'on traduira par "dans le jardin" en patois jamaïcain) est alors un concept musical innovant : réunir des vedettes du reggae aux côtés de jeunes pousses musicales pour enregistrer des sessions acoustiques. On verra fleurir des disques de toute beauté comme celui du trio vocal The Mighty Diamonds, du guitariste Earl 'Chinna' Smith, des chanteurs Linval Thompson, Junior Murvin, ou Ras Michael Junior, mais aussi d'artistes qu'on retrouve dans notre documentaire : Cedric 'Congo' Myton, Kiddus I et The Viceroys.

innadeyard9

innadeyard9

innadeyard10

Inna de Yard - nouvelle etape

Le label Chapter Two continue l'expérience Inna De Yard non plus sous forme d'une collection de disque mais bien de la création et consolidation d'un collectif de musiciens jamaïcains. Soudé autour de quatre chanteurs principaux Ken Boothe, Cedric Myton, Winston McAnuff et Kiddus I, le groupe intègre aussi le trio Viceroys et la jeune génération : Var, Kush et Derajah qui perpétue la tradition musicale des origines. Un disque de treize titres sort en 2017 et c'est un véritable succès avec une tournée française à guichet fermé.

innadeyard3

En 2018, Inna de Yard décide d'enregistrer les titres les plus emblématiques de leur répertoire respectif. C’est à cette occasion que Peter Webber tourne le film Inna de Yard. Plus de trente ans après leur âge d'or, ces légendes du reggae se rassemblent pour réaliser un nouveau disque sur la terrasse d'une maison dans les collines verdoyantes de Kingston. Judy Mowatt, ancienne choriste au sein de I-Threes de Bob Marley, et Jah9 apportent enfin une touche féminine dans ce monde reggae si masculin. Sans pour autant militer pour la place des femmes dans cette industrie musicale si particulière, le documentaire de Peter Webber montre aussi d'autres facette de la Jamaïque en dehors des clichés carte postale. La violence y est quotidienne, elle est souvent meurtrière comme témoigneront Derajah et Winston McAnuff, qui ont perdu respectivement soeur et fils par arme à feu. On plonge également dans les ghettos de Kingston, images étonnantes qui n'ont pu se faire sans l'aide d'un "accompagnant" chargé de guider et de protéger l'équipe du film. Un policier témoigne qu'il faut toujours être vigilant car une situation peut dégénérer très rapidement...

innadeyard7

Inna De Yard - reggae fever

"Certains pays ont des diamants, d’autres de l’or, d’autres du pétrole. Nous, nous avons le reggae !" raconte le bassiste Worm. Depuis des décennies, le reggae est roi en Jamaïque. C'est lui qui véhicule les informations et rythme la vie locale. Ici tout se transforme, tout est recyclé. Le reggae est une musique purement jamaïcaine dont les différents styles seront à la base de nouveaux courants musicaux internationaux. Le reggae, avec sa culture de sound system (les disco mobiles) et de DJ (celui qui anime la soirée et tchache sur les intro ou la totalité des disques), est l'ancêtre du rap. Le travail en studio à la jamaïcaine et le dub sont les ancêtres des remixes, jusqu'au format maxi 45 tours vinyles dont s'emparera la disco américaine. C'est aussi une des influences majeures des musiques électroniques. Depuis novembre 2018, le reggae a été inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l'UNESCO.

 innadeyard6

Cette élection célèbre en même temps les cinquante ans du reggae. Né en 1968 après la vague ska (forme de R'n'B jamaïcain qui accompagna l'indépendance de l'île en 1962), suivi du style rock steady (largement influencé par la soul américaine), le reggae va rapidement se développer au moment où l'industrie musicale et les techniques d'enregistrement sont en plein essor. La chanson Do the Reggay de Toots And The Maytals est la première a utiliser le mot reggae. C'est au milieu des années 70 que le reggae connu un grand succès mondial grâce à Bob Marley & The Wailers. Le public découvre alors une musique considérée comme rebelle, une musique qui parle des opprimés, des inégalités, de politique et de lutte ("struggle" en anglais). Des films populariseront également cette musique à l'international : The Harder They Come (1972), Rockers (1978) et Countryman (1982) dont certains artistes d'Inna De Yard étaient inclus dans les bandes originales respectives.

 

Inna De Yard - richesse musicale

Durant des semaines, le réalisateur Peter Webber suit les artistes, réalise des entretiens, filme la Jamaïque. Les chanteurs se livrent, racontant leur histoire en toute modestie. Que certains soient célèbres et d'autres moins, tous ces artistes ont en commun une vie simple portée par des valeurs humanistes et leur amour du reggae. Le film incorpore des images d'archives inédites et de qualité (par exemple : Cedric Myton en studio enregistrant Row Fisherman Row en 1976 !!!) à des séquences musicales puissantes. On découvre les conditions de l'enregistrement de l'album réalisé en quatre jours seulement, l'état d'esprit des musiciens dans ce moment crucial, le collectif au travail.

innadeyard2Inna de Yard raconte l'aventure humaine de ces chanteurs qui, pour la plupart, ont dépassé les soixante-dix ans. Comme pour les musiciens du Buena Vista Social Club à l'époque, Inna de Yard est leur dernière chance de briller avant de tirer leur révérence.

Découvrez les clips réalisés en Jamaïque avec des images de Peter Webber :

- Inna de Yard - Everything I Own Feat. Ken Boothe

- Inna de Yard - Malcolm X feat. Winston McAnuff

- Inna de Yard - Row Fisherman Feat. Cedric Myton

- Inna de Yard - If You Love Me Feat. Kiddus I

Les disques Inna De Yard ne sont malheureusement pas disponible dans votre médiathèque numérique.

H.M.