Raconter la vie

Une collection à découvrir aux éditions du Seuil

Raconter la vie, les biographes s’y emploient et plus largement  ceux qui plus ou moins célèbres  veulent témoigner, rétablir une vérité, s’inscrire dans l’histoire, bref  dire quelque chose d’une vie qui serait extra-ordinaire. Entreprise individuelle s’il en est.


Ce que nous propose l’historien Pierre  Rosanvallon,  à l’initiative de ce travail éditorial, a peu à voir avec la loi du genre biographique tel qu’on l’entend communément . Il propose à ceux qui n'ont pas voix au chapître, un espace d'expression ,et d'élaborer le roman vrai de la société d'aujourd'hui


Par les voies du livre et d’internet, Raconter la vie a l’ambition de créer l’équivalent d’un Parlement des invisibles pour remédier à la mal-représentation qui ronge le pays.
 [le projet] veut répondre au besoin de voir les vies ordinaires racontées, les voix de faible ampleur écoutées, les aspirations quotidiennes prises en compte. En faisant sortir de l’ombre des existences et des lieux, Raconter la vie veut contribuer à rendre plus lisible la société d’aujourd’hui et à aider les individus qui la composent à s’insérer dans une histoire collective.

Son projet en forme de manifeste  est plus longuement détaillé dans le Parlement des inviblesparelementdesinvisibles m


On pourra ainsi découvrir  Anthony, ouvrier d’aujourd’hui : c’est un décrocheur scolaire, qui a peu de qualification, qui cumule les emplois intérimaires, le plus souvent en tant que préparateur de commandes sur des plateformes de logistique. Il veut s'en sortir et passe des CACES parce qu’avec le CACES t’es sûr de trouver du boulot  mais qui déchante vite, retour à la case galère , en creux et parfois en clair on peut  lire la précarité  du statut, l’incertitude des lendemains, les horaires décalés, l’absence et l’impossibilité de recours à l’action collective, les incohérences d’un pôle emploi kafkaïen. Autre tranche de vie par  la voix et plume de Guillaume le Blanc, professeur de philosophie à l'université Michel de Montaigne à Bordeaux le quotidien de Karine, contrôleuse des impôts et éleveuse de chats , entre raison et passion... ou le parcours d'un chercheur au quotidien par la voix du physicien Sébastien Balibar …autant d’itinéraires que d’individus …


Raconter la vie est  une collection originale parce que participative.  Grâce à son site internet  on peut rejoindre la communauté des lecteurs et auteurs,  avoir accès à des textes gratuitement et à déposer également ses propres écrits pour peu qu’ils s’inscrivent dans cet exercice collectif où se côtoient anonymes, sociologues ou philosophes. L'écriture comme lien social

Ces  textes courts, simples, factuels trouvent assurément des résonnances  en chacun de nous pour peu que l’on soit sensible ou sensibilisé à certains sujets.
Et   l’expérience d’une lecture généreuse à savoir plusieurs livres de la collection permettra que s’anime et prenne chair le parlement des invisibles auquel, mais fallait-il le préciser nous appartenons tous .

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.