Relire Pergaud

Louis Pergaud (1882-1915) est passé à la postérité pour son inoubliable Guerre des Boutons, joyau des jeux d'enfants parfois naïfs, souvent cruels, sur fond de campagne franc-comtoise.

Il est porté disparu en 1915, près de Verdun, privant le paysage littéraire français d'un écrivain de grand talent.

Louis Pergaud était instituteur, de ceux de la IIIe République, les "hussards noirs" qui savaient manier la plume et le verbe.

En 1910, il arrache de haute lutte (face à Colette et Apollinaire) le Prix Goncourt pour De Goupil à Margot : des histoires de renard, de taupe, de lièvre, de pie, merveilleusement racontées du point de vue de l'animal.

En 1913, succédant à La Guerre des boutons, paraît le Roman de Miraut, chien de chasse, un retour à la vie animale.

A titre posthume, sont éditées Les rustiques, nouvelles villageoises, des histoires de figures paysannes, ne manquant pas de sel.

Louis Pergaud laisse également des témoignages du front : un Carnet de guerre et des Lettres à Delphine, sa femme.

 

La sélection :

 

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.