Corée du Sud

 

Pour ce mois de janvier, zoom sur la Corée du sud avec Nos jours heureux de Gong Ji-young aux éditions Philippe Picquier spécialisées dans la publication de livres de l'extrème-orient.

Sous la dénonciation sans concession de la peine de mort, Gong Ji-young signe un roman sur la nature humaine capable du pire comme du meilleur, un roman sombre mais plein d’espoir.

La quatrième de couverture annonce la couleur : ce roman est l’équivalent coréen du roman le chant du bourreau de Norman Mailer, une œuvre aussi puissante.

Yujeong a le cœur en miettes lorsque sa tante Monica, qui est religieuse, l’emmène à la Maison d’arrêt de Séoul visiter un condamné à mort.

Rien ne semble pouvoir rapprocher une jeune désespérée de bonne famille d’un triple meurtrier, et pourtant…

Au fur et à mesure de leurs rencontres, ils vont se raconter avec sincérité leurs « vraies histoires », affronter les ténèbres et découvrir les lumières éblouissantes au sein de ces ténèbres, réparer leurs âmes meurtries.

Gong Ji-young, très connue en Corée du sud pour ses prises de position politiques en faveur du droit des plus faibles et des victimes du rouleau compresseur d’un système mortifère, enlace les destins des deux personnages si socialement distincts que leur confrontation frôle la caricature.

 Un roman dont les traducteurs ont su trouver le ton juste pour transmettre l’acuité de l’analyse de l’auteur Gong Ji-young.

Une belle découverte.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.