John Le Carré : des espions comme tout le monde

Diffusée depuis peu sur nos petites lucarnes, la mini-série The Night Manager peut être l'occasion de redécouvrir l'oeuvre de John Le Carré.

Passé par l'université de Berne, puis par celle d'Oxford, il fut professeur au collège d'Eton puis membre du Foreign Office.

En poste à Hambourg, il fut recruté par le Secret Intelligence Service autrement nommé MI6, le service de renseignements extèrieurs du Royaume Uni.

Il entame sa carrière d'écrivain de romans d'espionnage en 1961, alors qu'il estt encore en service actif.

A l'opposé de James Bond ou OSS 117, les personnages de John Le Carré sont tout sauf des surhommes, ce sont des gens normaux avec des histoires et des sentiments très banals.

Et c'est justement le télescopage de l'Histoire avec son grand H, et de ce quotidien ordinaire qui fait la force des romans de Le Carré, servis en outre par une très belle langue et un souci du détail qui sent le vécu.

Mention spéciale pour "La petite fille au tambour".

John Le Carré vient de sortir ses mémoires aux éditions du Seuil sous le titre Le tunel aux pigeons. Lire l'article de Télérama

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.