Boni

Premier volume d'une nouvelle série jeunesse, « Boni, la dernière bouchée de carotte » démarre en fanfare. Son auteur, d'origine québécoise, Ian Fortin  frappe un grand coup avec ce personnage.
Boni, avec sa bonne bouille de lapin innocent pourvu d'une truffe rose et surdimensionnée, attire tout de suite la sympathie. Mais Boni, aussi adorable et farceur soit-il, n'en demeure pas moins le souffre-douleur de sa famille et surtout de Bruno, une grosse brute du coin. Humour et aimables insolences font de cette BD un plaisir de lecture pour les plus jeunes qui s'amuseront sans peine en suivant la vie de Boni « où il se passe rarement plus de trois images sans qu'il lui arrive une grosse catastrophe dans la tronche ». En juin dernier, « Un papy farceur », second tome de la série, nous permet de retrouver notre gentil et naïf lapin.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.