Guide pratique à l'usage des médiathécaires : pour des médiathèques inclusives



Boite a outils accueil et public guide pratique accessibilite article

 

 

Références


La loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées :

Elle donne une définition du handicap :
"Toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant." (Art. L. 114. Journal officiel, n°36 du 12 février 2005).

Elle affirme de grands principes :

  • le droit à la compensation du handicap
  • le droit à l'école
  • le droit à l'emploi
  • le droit à l'accessibilité universelle

La loi de 2005 a précisé cette notion : une accessibilité universelle est de rendre la société facile d’accès à tous, quelle que soit sa situation. Autrement dit, elle concerne tous les handicaps et la qualité d’accès aux différents services de la société aux personnes en situation de handicap doit être équivalente à celle des personnes valides.

"Les établissements existants recevant du public doivent être tels que toute personne handicapée puisse y accéder, y circuler, y recevoir les informations qui y sont diffusées dans les parties ouvertes au public. L’information destinée au public doit être diffusée par des moyens adaptés aux différents handicaps […]" (article 41).


Le manifeste des bibliothèques de l’UNESCO (1994) :

Les services de bibliothèque publique sont accessibles à tous, sans distinction d'âge, de race, de sexe, de religion, de nationalité, de langue ou de statut social. Des services et des documents spécifiques doivent être mis à la disposition des utilisateurs qui ne peuvent pas, pour quelque raison que ce soit, faire appel aux services ou documents courants, par exemple, les minorités linguistiques, les personnes handicapées, hospitalisées ou emprisonnées.

La charte des bibliothèques adoptée par le Conseil supérieur des bibliothèques (1991) :

"Les bibliothèques qui dépendent des collectivités publiques sont ouvertes à tous. Aucun citoyen ne doit en être exclu du fait de sa situation personnelle. En conséquence, elles doivent rendre leurs collections accessibles par tous les moyens appropriés..."

 

La convention de développement culturel Drac-Département des Landes :

Le Département des Landes a fait de l’accessibilité des ressources culturelles aux publics empêchés une priorité contractualisée avec la DRAC au sein d’une convention de développement culturel - au sein d’un Contrat Territoire Lecture - au sein d’une convention signée entre le CD40, la Drac et l’ARS (Agence Régionale de Santé en Aquitaine).

 

 

L'accueil des personnes en situation de handicap doit être pensé dans une politique globale d'accueil de la bibliothèque. En effet, accueillir des personnes handicapées interroge sur l'ensemble des pratiques de la structure. S'engager dans un tel projet nécessite au préalable de faire le point sur sa politique d'information, d'animation, de communication, d'acquisition, et de formation du personnel.

 


 

Quelles collections dans vos bibliothèques ?

 

Les textes en caractères agrandis

La mise en page de ces livres est règlementée par une norme. Il s’agit d’une mise en page qui facilite la lecture pour les personnes malvoyantes et les personnes âgées :

  • police de caractères Rockwell taille 16 ou 18
  • papier de couleur "blanc cassé", opaque et anti reflets
  • poids du livre allégé
  • cahiers cousus qui permettent une ouverture à plat

La MDL dispose d’un fonds de documents en grands caractères (livres et magazine Largevision Découvertes). Cette collection est régulièrement étoffée.

 

Les livres audio

  • Les livres lus

Ils sont lus à haute voix par une personne qui s’enregistre.

Des lectures provenant de textes du domaine public :

Litterature Audio

Librivox

Audiocite

  • Les livres audio "commerciaux"

Ils sont disponibles sur le marché habituel, en format MP3.

La MDL dispose d’un fonds de livres lus sur CD.

Les tablettes sont utiles pour consulter des livres lus (la plupart sont au format MP3).

 

  • Les livres audio adaptés (format Daisy)

Le Daisy (Digital Accessible Information SYstem) est un format de livre audio conçu pour faciliter la lecture par des personnes handicapées. Il permet de se déplacer à l’intérieur du livre, de retrouver le point où l'on s'était arrêté, de placer des marques-pages, de contrôler la vitesse de lecture, de modifier la hauteur de la voix, etc.

Eole, la médiathèque de l'association Valentin-Haüy. Elle permet aux personnes pour qui la lecture est difficile du fait de leur handicap (déficience visuelle, handicap moteur, intellectuel, troubles cognitifs, et notamment troubles DYS) d'accéder à un catalogue de 50 000 titres. Ces livres peuvent être téléchargés ou sur CD envoyés par la Poste. L’inscription est gratuite sur présentation d’une carte d’invalidité ou d’un certificat médical à envoyer à la médiathèque Valentin-Haüy.

Consulter le catalogue de livres audio d'Eole

Ces documents peuvent être consultés sur tablettes, car « talk back » prend en charge le format Daisy.

Vous pouvez découvrir un lecteur de livres Daisy en empruntant la malle « Histoires à écouter » : 50 livres lus accompagnés d’un lecteur Victor.

Boite a outils Accueil et publics Guide accessibilite lecteur daisy

 

Les livres en braille et livres tactiles

La MDL dispose d'un fonds de livres en braille et livres tactiles.

La médiathèque de l'association Valentin-Haüy offre la possibilité d'emprunter des livres braille papier (sur place ou par courrier) et de télécharger des livres en braille numérique.

Consulter le catalogue de livres braille d'Eole

Quelques éditeurs se spécialisent dans le livre tactile :

  • pour les enfants : Les Doigts qui Rêvent, Mes Mains en Or
  • pour les adultes : la collection Sensitinéraires des éditions du Patrimoine.

 

Des œuvres exceptionnellement accessibles

Pour améliorer la diffusion des œuvres, une exception au droit d'auteur est prévue par le législateur (Loi DADVSI du 1er août 2006 relative au droit d’auteur et aux droits voisins dans la société de l’information).

"La reproduction et la représentation par des personnes morales et par les établissements ouverts au public, tels que bibliothèques, archives, centres de documentation et espaces culturels multimédia, en vue d'une consultation strictement personnelle de l'oeuvre par des personnes atteintes d'une ou de plusieurs déficiences des fonctions motrices, physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, dont le niveau d'incapacité est égal ou supérieur à un taux fixé par décret en Conseil d'Etat, et reconnues par la commission départementale de l'éducation spécialisée, la commission technique d'orientation et de reclassement professionnel ou la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées mentionnée à l'article L. 146-9 du code de l'action sociale et des familles, ou reconnues par certificat médical comme empêchées de lire après correction. Cette reproduction et cette représentation sont assurées, à des fins non lucratives et dans la mesure requise par le handicap, par les personnes morales et les établissements mentionnés au présent alinéa, dont la liste est arrêtée par l'autorité administrative."

L'objectif de cette loi est de développer l’édition de documents adaptés. Cette exception permet à des organismes à but non lucratif (les médiathèques qui ont reçu l'agrément en l’occurrence) d’accéder à des œuvres protégées sans avoir besoin de rémunérer ou demander l’autorisation aux ayants droits afin de réaliser une version adaptée et de la communiquer aux personnes en situation de handicap.

La consultation de ces documents est strictement personnelle et réservée aux personnes empêchées de lire du fait d’un handicap (identification requise). Les bénéficiaires ont ainsi accès à des œuvres mises à disposition par les éditeurs sur la plateforme PLATON gérée par la Bnf.

docxVade-mecum relative à la mise en œuvre de l'exception au droit d'auteur dans les bibliothèques publiques (décembre 2018).

 


 

Quels outils numériques pour une meilleure médiation ?

 

Un site internet répondant aux normes d’accessibilité

La refonte du portail Médialandes a permis de repenser son accessibilité pour les personnes en situation de handicap. La société C3rb Informatique, responsable du logiciel Orphée et du site Médialandes.fr, développe les sites dans le respect des critères du RGAA (Référentiel Général d'Accessiblité pour les Administrations) des niveaux 4 et 5 selon le label « e-accessible ».

Des tests effectués avec le Pôle sensoriel des Landes (IRSA) sur le site Médialandes.fr ont confirmé que le site est accessible pour les personnes malvoyantes.

 

Lecture des ressources sur ordinateur

Il existe des logiciels et des fonctionnalités d’accessibilité qui facilitent l’utilisation d’un ordinateur pour les personnes en situation de handicap.

  • Les logiciels de grossissement et les fonctionnalités de zoom

Les médias informatiques sont des outils précieux pour agrandir les caractères :  mettez à disposition les tablettes prêtées par la MDL. La taille de police est adaptable aux possibilités de lecture de chacun.

  • Les logiciels de synthèse vocale

NonVisual desktop Access (NVDA) est une revue d'écran gratuite et à source ouverte pour le système d'exploitation Microsoft Windows. En donnant des informations via une voix synthétique et le Braille, il permet aux personnes aveugles ou malvoyantes d'accéder à un ordinateur sans coût additionnel par rapport à une personne voyante.

En restituant l'information par synthèse vocale ou en Braille, NVDA permet aux personnes aveugles et mal-voyantes d'utiliser le système d'exploitation Windows ainsi que beaucoup d'applications disponibles dans cet environnement.

Téléchargement de NVDA sur l'ordinateur

 


 

Quelles animations pour tous vos publics ?

 

Heures du conte numérique, en langue des signes ou dans le noir, projections de film en audiodescription et de films sous-titrés, animations tactiles, spectacles en langue des signes, pensez à une programmation pour tous vos publics.

 

La MDL recense des acteurs et des ressources. Ce recensement peut vous aider à organiser des actions adaptées (traducteurs en LSF (langue des signes), spectacles adaptés, compagnies spécialisées…).

Nous comptons sur vous pour enrichir la liste de ces ressources. Envoyez un mail à votre bibliothécaire de secteur.

 

 

 


 

Quels outils de communication pour toucher les publics ?

 

La MLPH : un relais départemental

La Maison Landaise des Personnes Handicapées (MLPH) est le partenaire incontournable d’une communication des ressources de votre médiathèque auprès des personnes en situation de handicap.

 

Médialandes : un portail ressource identifié

Le portail Médialandes permettra de recenser l’ensemble des informations mises à disposition du public.

Les bibliothécaires du réseau sont les acteurs premiers d’une médiation personnalisée de ces ressources.

 

Une communication adaptée

Il est nécessaire d’adapter sa communication :

  • indiquer les dispositions spécifiques aux handicaps dans les outils de communication pour tous les publics
  • intégrer les services pour les personnes handicapées dans l’outil habituel présentant les animations
  • utiliser au maximum des pictogrammes.

Le Facile à lire et à comprendre correspond à un ensemble de règles qui ont été créées afin rendre les informations faciles à lire et à comprendre pour les personnes ayant un handicap mental. Il peut servir à d’autres personnes ayant des difficultés d’accès à l’information (personnes illettrées, étrangères...) : des mots simples, des phrases courtes, une information structurée.

 En savoir plus sur le "Facile à lire"

Le registre d'accessibilité : penser l'information aux publics

En tant qu'établissements recevant du public (ERP), les bibliothèques doivent mettre à la disposition des usagers un registre public d'accessibilité.

Le registre vise à informer le public sur le degré d'accessibilité de la médiathèque.

Il doit être consultable sur place au principal point d'accueil, en format papier (classeur, porte-document…) ou dématérialisé (mise à disposition d'une tablette par exemple).

Outre la liste des prestations proposées par l'établissement pour l'accessibilité des personnes handicapées, le registre contiendra :

  • la liste des pièces administratives et techniques relatives à l'accessibilité de l'établissement aux personnes handicapées ;
  • la description des actions de formation des personnels chargés de l'accueil des personnes handicapées.

Un arrêté publié au Journal officiel du 22 avril 2017 précise le contenu et les modalités de diffusion et de mise à jour de ce registre, selon la catégorie et le type de l'établissement.

 

Une bibliothèque accueillante

Ce registre, surtout si la médiathèque est accessible à distance (via un site internet ou par téléphone si une personne appelle) est essentielle pour préparer le déplacement d’une personne handicapée. Il permet également de valoriser les actions mises en œuvre dans la médiathèque en faveur de l’accueil de tous les publics.

 

Des outils pour aider le public et le gestionnaire dans l'accès à l'information

La Délégation ministérielle à l'accessibilité (DMA) publie un guide pratique en ligne qui détaille les étapes pour tous ceux qui souhaitent élaborer ce registre obligatoire eux-mêmes. L'objectif étant de faire « simple et utile ». Il ne s'agit pas de remplir de nouvelles obligations mais de mettre à la disposition du public l'ensemble des documents déjà produits par l'établissement et des réponses qui lui ont été apportées.

La fiche de synthèse du registre est accessible à tous. Le document-type est notamment pré-rédigé en FALC, facile à lire et à comprendre, et donc accessible également aux personnes qui ont un handicap mental ou une déficience intellectuelle. Son format permet d’en faire une affiche délivrant une information simple et utile au public, et pouvant être installée au principal point d’accueil de l’établissement.

Outils complémentaires

 

Textes de référence sur le registre d'accessibilité

Décret relatif au registre public d'accessibilité

Arrêté fixant le contenu et les modalités de diffusion et de mise à jour du registre public d'accessibilité

Arrêté relatif à l'accessibilité aux personnes handicapées des établissements recevant du public lors de leur construction et des installations ouvertes au public lors de leur aménagement

 


 

Les équipements sont-ils accessibles au plus grand nombre ?

 

Des bâtiments pour un large public

Chaque médiathèque est concernée.

Un bâtiment accessible doit pouvoir permettre "à des personnes handicapées, avec la plus grande autonomie possible, de circuler, d’accéder aux locaux et équipements, d’utiliser les équipements, de se repérer, de communiquer et de bénéficier des prestations en vue desquelles cet établissement ou cette installation a été conçu. Les conditions d’accès des personnes handicapées doivent être les mêmes que celles des personnes valide ou, à défaut, présenter une qualité d’usage équivalente." (Code de la construction et de l'habitation : Règlementation des établissements recevant du public (ERP)

 

Des espaces "facile à lire"

Ces espaces dédiés permettent un accès facilité aux collections et aux services de la médiathèques.

Le "facile à lire" en Bretagne

 Dinard espace facile a lire

 Espace facile à lire de la médiathèque de Dinard (C. Soulas)

 En savoir plus sur l'offre "Facile à lire"


 

Où se former ? Comment s’informer ?

 

La MDL

La formation initiale de 7 jours organisée par la MDL donne les clés de l’accessibilité des bâtiments et des collections.  Fiche pratique sur l'accessibilité en bibliothèque

 

N'hésitez pas à contacter votre bibliothécaire de secteur pour un "point accessibilité" de votre médiathèque.

 

Des ressources en ligne

 

Le site http://bibliotheques-inclusives.fr signale des ressources visant le développement de l’accueil de tous les publics en bibliothèque.

Il privilégie le signalement de conseils pratiques et de démarches, en rapport avec l’accueil des personnes :

  • éloignées de la culture,
  • emprisonnées,
  • en situation de handicap,
  • illettrées,
  • ne maîtrisant pas le numérique,
  • ou socialement défavorisées.

 

Plaquette "Bien accueillir les personnes handicapées" :

 

 Guide pratique de la Bibliothèque départementale du Maine-et-Loire à destination des bibliothèques :

 Guide pratique publié par l'Agence Rhône-Alpes du livre et de la lecture :

 


Le concours particulier de la Dotation Générale de Décentralisation (DGD) : il soutient la mise en accessibilité des bibliothèques tant au niveau de l’aménagement extérieur et intérieur qu’au niveau des services offerts : collections adaptées, matériels spécifiques... Cette aide est étudiée par les conseillers livre et lecture des Directions Régionales des Affaires Culturelles (DRAC).

 

Le Centre National du Livre (CNL) soutient les bibliothèques dans leurs projets d'acquisitions, de médiation et de valorisation des fonds développés en faveur de publics spécifiques. Les dossiers sont étudiés tous les ans par une commission.

Extrait du règlement du CNL concernant la subvention aux bibliothèques et associations pour le développement de la lecture auprès de publics spécifiques

Aides du CNL