La poésie pour les jeunes

Citadelle imprenable, la poésie, ou ville ouverte ? Les deux à la fois. Il suffit de pousser la porte des mots qui n’est jamais verrouillée, et d’entrer dans le poème qui n’attendait que ça. Poèmes qui font des grimaces à l’Académie, des chatouilles à l’alphabet, des pieds de nez aux conventions… Les poètes, quoi qu’on en dise, sont toujours aussi nécessaires. Et plus que jamais au moment où soi-même, enfant, adolescent, on se forme, le moment où soi-même on écrit des poèmes.

Valeur d'assurance 1000 €.  Contenu

Connectez-vous pour laisser un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.